L’École Doctorale des Lettres et des Sciences Humaines et Sociales à l’Université Libanaise organise le 1er Séminaire des Études Brachylogiques au Liban (SEB1-LBN) avec le partenariat de la Coordination Internationale des Recherches et des Études Brachylogiques (CIREB à Paris), Brachylogia Tunisie et l’AUF.

Pour cette rencontre inaugurale des activités brachylogiques au Liban en particulier, mais aussi dans la région du Moyen-Orient où ces activités sont coordonnées par Mme Dima Hamdan, Chef du département de langue et de littératures françaises (1) à l’Université libanaise (École Doctorale des Lettres et des Sciences Humaines et Sociales), c’est le Professeur Mansour M’henni de l’Université Tunis El Manar (ISSH Tunis – Tunisie), en sa qualité d’initiateur du nouveau concept, « La Nouvelle Brachylogie », qui animera ce premier séminaire libanais en la matière par deux conférences.

La première sera donnée en langue arabe et portera le titre de « « Introduction à la brachylogie arabe : sources, dénomination et perspectives ». Quant à la seconde conférence, elle sera donnée en langue française sous l’intitulé « Expression brachylogique et configuration sociétale. L’exemple de la société japonaise ».

Les deux conférences sont suivies chacune d’un débat et la journée sera conclue par une rencontre littéraire avec « Mansour M’henni, rencontre avec un écrivain… ».

A l’ouverture du séminaire, les trois allocutions officielles se succèderont comme suit :

- Mme Dima HAMDAN, coordinatrice du séminaire. Chef de département de langue et de littératures françaises (1).

- Monsieur le Professeur Talal ATRISSI, Doyen de l’École Doctorale des Lettres et des Sciences Humaines et Sociales.

- Monsieur Hervé Sabourin, Directeur régional du Bureau Moyen-Orient de l’AUF.

Le Professeur Patrick Voisin, directeur exécutif de la CIREB devait participer à ce séminaire, mais il a été empêché à la dernière minute par des contraintes personnelles.

Il est à rappeler que le concept de « Nouvelle Brachylogie » a été lancé par le Professeur Mansour M’henni, officiellement le 17 octobre 2012, date de la constitution de la première association pour cet objet, Brachylogia-Tunisie. Depuis, plus d’une dizaine d’associations et de groupes de recherche regroupant des chercheurs dans plus de 10 pays répartis sur quatre continent donnent au nouveau concept une adhésion et un enthousiasme caractérisé, surtout que le concept est transversal de toutes les disciplines scientifiques.

Une Coordination Internationale des Recherches et Etudes Brachylogiques est constituée à Paris ; elle est présidée par l’initiateur du concept et son conseil d’administration, international, est composé de 24 membres dont quatre forment le bureau d’administration. La CIREB tiendra sa première assemblée générale élective en avril 2015 au Maroc, à l’occasion du Premier Congrès Mondial de Brachylogie qui se déroulera entre Kénitra et Rabat du 16 au 18 avril 2015.

Dima Hamdan

Programme du seminaire

Comments are closed.